»Un petit débat près de chez nous… » à Labenne

Ce Samedi 13 Avril , les élu(e)s, les militants socialistes et leurs sympathisants du Pays Tyrossais se sont réunis à Labenne dans le cadre d’un « petit débat près de chez nous » .

La réunion s’est donc tenue en  présence du Sénateur Éric Kerrouche, des Conseillers Départementaux du Canton, Sylvie Bergeroo, Jean Luc Delpuech (également Maire de Labenne) et du candidat socialiste landais aux élections Européennes Erik Sargiacomo.

Ajoutons la présence des élu(e)s municipaux : Stéphanie Chessoux, Marjory Bouille-Vagneur, Jean-Michel Maïs , Jérôme Petit-Jean et de Jacques Dubranna ancien Maire de Labenne.

Les objectifs de cette réunion ont été les suivants ;

– Au niveau du territoire du canton, resserer les liens entre élus(e), les militants et les sympathisants du Parti Socialiste.

– Fusionner et adapter autant que possible à l’échelon local , les propositions des participants avec les 66 propositions du  «Pacte du Pouvoir de Vivre… » élaboré par un collectif de 19 associations, ONG et syndicats.

– L’idée étant de proposer quelques idées concrètes, au plus près des problématiques vécues par nos concitoyens sur le territoire.

 » La lutte contre les grandes inégalités, ne nous dispense pas de lutter contre les petites inégalités vécues au quotidien  » François Dubet.

Ressources documentaires ;

– Les propositions des militants de Labenne, voir ici,

– Les 66 propositions du Pacte, voir ici,

– Le Parti Socialiste recevant les signataires du Pacte, voir ici, 

– Les propositions des Député(e)s Socialistes , voir ici, 

L’organisation proposée,

 Les sujets de discussion ,  nombreux et variés , déclinés en 4 thèmes ont été débattus autour de 4 tables où chacun(e) pouvait participer  librement.

A l’issue des discussions un rapporteur de chaque table a fait un compte-rendu des conclusions devant l’ensemble des participants suivi d’un débat.

1-fiscalité, pouvoir d’achat, lutte contre les inégalités, politique sociale.

– Toute modification de la fiscalité doit s’accompagner de pédagogie ; le consentement à l’impôt en dépend : comment est calculé l’impôt ? qui  paye quoi ? pour quoi  et comment les recettes fiscales sont utilisées ?

– Commencer par une réforme fiscale de l’Impôt sur Revenu des Personnes Physiques ( IRPP) , avec une courbe progressive des taux de 1 à  45 ou 48 % .( tout le monde participe à son niveau)

– Procéder à une évaluation des souplesses fiscales et supprimer les niches .

– Simplifier la fiscalité dans son ensemble pour qu’elle devienne plus lisible et compréhensible, au niveau local comme National.

– Modifier et clarifier  la redistribution des fonds européens.

– Imaginer une solidarité fiscale territoriale. Pour cela, il est nécessaire de fusionner les Communes de moins de 500 habitants, afin d’obtenir une meilleure efficacité fiscale. La fusion ne supprime rien,  » diminution capitis… », au contraire elle permet d’apporter plus de moyens en les mutualisant.

2- participation des citoyens à la construction des politiques publiques.

Dans le cadre de la démocratie représentative, il est proposé :

– D’inventer et créer un statut juridique de l’élu(e), pour permettre une meilleure représentation socio-professionnelle, tout en évitant le risque de professionnalisation.

– En ce qui concerne l’élection des conseillers communautaires au suffrage universel direct, le risque est de créer un autre niveau de juridiction alors que la Communauté est un outil au service des Communes la composant. Il nous semble donc que c’est une mauvaise idée.

Dans le cadre de la démocratie participative, il est proposé :

– De mettre en place, sous conditions , des budgets participatifs.

– D’intégrer la pétition dans le débat communal. Par exemple un texte pétitionnaire ayant obtenu un nombre de signature égal  au quart des électeurs inscrits de la commune serait inscrit d’office à l’ordre du jour du Conseil Municipal. L’initiative populaire et la souveraineté du Conseil Municipal seraient préservées.

Dans le cadre de la démocratie sociale, il est proposé :

– La création  d’un chèque syndical, mis à la disposition du salarié pour une adhésion syndicale de son choix.

3-transition écologique.

– La transition écologique se compose de différents volets : transition agro-alimentaire, préservation de la bio-diversité,  transition énergétique, transition industrielle.

– La maîtrise du foncier apparaît nécessaire : contrôle de l’urbanisation avec concertation des citoyens (dans l’élaboration des PLUi) protégeant les zones à préserver (zones humides, etc…) et sauvegarde des terres agricoles .

– Encourager les mobilités collectives par les intermodalités des modes de transport entre les différentes collectivités.

– Inciter à utiliser la géothermie pour chauffage des établissements publics (comme le futur collège d’Angresse), et le moteur à hydrogène dans les moyens de transport publics.

– Réaliser un plan d’actions pour les économies d’énergie lors de la rénovation de l’habitat, en particulier du logement social.

– Inventer une fiscalité écologique solidaire, modulée selon les revenus.

4- questions  européennes .

Notre candidat landais, Érik Sargiacomo nous a présenté le projet Européen de la liste « Envie d’Europe « sur laquelle il  se présente.

– Cette liste , qui a comme partenaire le parti Nouvelle Donne et le mouvement Place Publique , a  été validée à une très large majorité par les militants.  Cette union des forces de gauche a été recherchée avec obstination depuis Octobre dernier.

– La liste  n’est pas close, la date limite de dépôt est le 22 Avril, l’union avec d’autres forces de gauche est encore possible.

– Le 6 Avril se tenait à Toulouse le 1er meeting de campagne de notre liste en présence de Raphaël Glucksmann, Olivier Faure, Claire Nouvian, Aurore Lalucq, Dylvie Guillaume, Éric Andrieu et Pierre Larrouturou.

-Remarque de notre candidat : « Autour de moi, satisfaction générale, il fallait nous mettre en campagne. ». Pour cela je sais pouvoir compter sur l’énergie militante des camarades landais.

Conclusion

– Les élu(e)s et militants du  Canton ont répondu présent .

– Merci à vous toutes et tous pour votre énergie, votre engagement militant et votre attachement aux valeurs du Parti Socialiste. Cette  expérience réussie et réjouissante sera à renouveler.

– Enfin, un grand merci à nos Conseillers Départementaux Sylvie Bergeroo et Jean Luc Delpuech pour le délicieux buffet  dînatoire  qu’ils nous ont offert dans le restaurant du camping municipal « Les pins bleus »

Le secrétaire : Claude Descoubes

Le trésorier : Alain Dicharry