Labenne, L’Economie Sociale et Solidaire, près de chez nous

A l’occasion de l’ouverture d’un marché du terroir à Labenne, nous vous proposons une réflexion plus large sur l’Economie Sociale et Solidaire (E.S.S.) et ses applications locales.

A niveau national comme au niveau de la Région Nouvelle Aquitaine, ou encore au niveau du Département des Landes, de la Communauté MACS et plus près encore, de la commune de Labenne, le Parti Socialiste a beaucoup œuvré pour le développement de l’E.S.S.

En effet, c’est bien lors du mandat de François Hollande que la loi dite  » loi Hamon », a été votée. Elle définit les contours et les périmètres de  ce secteur ainsi qu’une série de mesures destinées à favoriser le financement et le développement des entreprises de l’E.S.S.

Adoptée fin Juillet 2014, cette loi encourage un changement d’échelle de l’Economie Sociale et Solidaire, fonde une stratégie de croissance plus robuste, donne aux salariés le pouvoir d’agir et soutient le développement durable local.

Vous aurez plus de détails en activant ce lien.

En effet, face à une crise à la fois économique , sociale, écologique et démocratique, l’économie sociale et solidaire a investi dans de nombreux domaines et multiplié les initiatives innovantes.

La crise est économique, car même si la France occupe le 5ème  rang du Produit Intérieur Brut (PIB) dans le monde, de nombreuses familles éprouvent de plus en plus de difficultés à boucler leur fin de mois.

Si en 2014, 14 % de la population métropolitaine, soit, 8,6 millions de personnes vit en-dessous du seuil de pauvreté , la pauvreté des enfants est proportionnellement supérieure, puisqu’elle atteint près de 20 % de l’effectif enfants.(19,8 %)

Vous aurez plus de détails en lisant notre article publié le 19 Juin 2018.

En conclusion, si notre pays est riche, la redistribution des richesses produites n’est pas équitable ce qui infirme la théorie libérale du « ruissellement ».

La crise est sociale, car trop de nos concitoyens ne bénéficient pas des    richesses produites et accaparées par quelques-uns, d’où ce sentiment d’injustice et ces colères qui s’en suivent , en se manifestant sous diverses formes et couleurs.

La crise est écologique, car la financiarisation de l’économie, la course aux  rendements toujours plus élevés,  provoque l’utilisation effrénée de produits superflus et autres pesticides dangereux pour la santé de nos concitoyens,  et ce, pour  des décennies quelquefois.

D’autre part, la concurrence acharnée des activités industrielles et commerciales, le transport sur de longues distances de marchandises, l’épuisement des ressources naturelles et les pollutions diverses participent au réchauffement climatique et à la migration des populations impactées.

La crise est démocratique, car la direction des entreprises est trop pyramidale et les salariés qui participent à la production des richesses ne sont pas assez écoutés et rémunérés à la hauteur de leur investissement.

Au contraire, les organisations de l’E.S.S., se distinguent des sociétés de capitaux dont le seul objectif est de faire du profit et où les propriétaires du capital détiennent le pouvoir.

L’idée principale de l’E.S.S. est donc de  produire et de consommer autrement.

Pour autant, alors que s’ouvre le traditionnel mois de l’E.S.S., il faut rappeler son poids économique,  en effet, elle représente 10 % du PIB, 2,3 millions de salariés et compte 13 millions de bénévoles. En plus d’apporter sa contribution au plan budgétaire, elle contribue à la cohésion sociale et à la solidarité dans les territoires.

Produire autrement

De nombreuses initiatives , couvrant  des domaines d’activité divers et variés, sont apparues dans nos territoires.

– l’agriculture avec la production bio et la distribution en circuits courts favorisant une economie et une redistribution locales. Plus de 1500 Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) existent en France.

– l’agriculture encore avec des associations comme Terre de Liens qui apportent une aide aux jeunes agriculteurs qui veulent s’installer.

– le financement alternatif pour porter des projets solidaires.

– pour les déplacements des personnes, promouvoir et encourager le co-voiturage et mailler le territoire de pistes cyclables afin d’encourager l’utilisation du vélo.

– l’emploi, avec le dispositif Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD)

– les Pôles Territoriaux de Coopération Économique (PTCE) qui permettent d’associer un ensemble d’acteurs autour d’un projet commun.

Consommer autrement, 

Petit à petit, nos compatriotes se nourrissent autrement. Ils privilégient les achats de produits bio distribués dans des circuits courts, avec la satisfaction d’acheter sain et redistributeur.

Très impliquée dans la perspective d’une économie sociale et solidaire, la municipalité de Labenne  a donc  accompagné la mise en place d’un Marché des Producteurs, tous les Jeudi à partir de 16 h 30 jusqu’à 19 h 30, place de la République.

Tous les producteurs présents sont membre de l’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne(AMAP) de Labenne.

L’AMAP de Labenne, grâce à l’action bénévole de ses adhérents, est devenue une véritable entité économique et solidaire qui travaille sur la promotion des circuits courts producteurs-consommateurs.

Les 120 familles adhérentes génèrent un chiffre d’affaires d’environ 165 000 euros/an qui retournent directement dans l’économie locale, participant au maintien sur notre territoire d’une agriculture familiale utilisant des méthodes de production respectueuses de l’environnement et le la santé humaine.

Vous trouverez plus de détails sur l’AMAP Labenne par ce lien.

Les soutiens locaux

L’E.E.S. bénéficie d’un soutien bien compris du Département des Landes, à savoir 71 millions d’euros d’aides par an pour 1545 établissements employeurs, associations ou coopératives générant 9 902 équivalents temps pleins sur 11 077 salariés.

Vous trouverez plus de détails en suivant ce lien XL.

L’E’S.S. bénéficie d’un soutien bien compris de notre Communauté de Communes (MACS). Vous trouverez le détail des actions menées en activant les liens suivant.

territoire à énergie positive pour la croissance verte

l’économie circulaire et la transition énergétique 

En conclusion, vous aurez compris que notre publication a pour objectif de vous inciter à entrer pleinement dans l’Economie Sociale et Solidaire, le plus simple étant de rendre visite à nos producteurs de l’AMAP les Jeudi de 16 h 30 à 19 h 30.

Le secrétaire : Claude Descoubes

Le trésorier : Alain Dicharry

Sources : Alternatives économiques n° 373 de Novembre 2017 et n°384 de Novembre 2018